Parrains et marraines :
l'attribution des prénoms

Baptême dans une église de campagne - Henri Bouis, 1892

Dans la plupart des cas, l'enfant prenait lors du baptême le prénom de son parrain ou de sa marraine. Les parrains et marraines étaient choisis en premier lieu dans le cercle familial proche, en particulier parmi les oncles et tantes (moins souvent, mais également, parmi les frères et soeurs et les grands-parents). Ensuite, parmi les relations familiales ou paroissiales : cousins, voisins, domestiques, collègues, etc. À l'occasion, l'enfant pouvait avoir pour parrain un membre de la noblesse locale (qui pouvait être un employeur) ou même le curé de la paroisse.

Lire la suite »

(sur le site de la Foye)