Étymologie du patronyme Quairé




La rubrique « Nom de famille » sur Généanet propose l'étymologie de près de 140 000 noms. Malgré cela, l'origine et la signification de nombreux patronymes restent indéfinies. C'est le cas avec QUAIRÉ, porté par une branche de mes ancêtres originaires de la Revêtizon, tout près de la Foye, paroisse où se concentre ce patronyme vers la fin du XVIIe siècle. [1]

Pour mémoire, Généanet en donne la définition suivante : « Variante de Caire. On trouve dans l'ouest la forme Quairé, de sens plus incertain, qui pourrait être une variante du breton Quéré (nom breton correspondant au métier de cordonnier, kere). »

Je pense pour ma part à un toponyme : en étudiant un acte notarié datant de 1752 [voir le Partage des biens de Catherine Brunet], je rencontrais le terme de « quaireu », qui désignait un terrain. Les Toponymes de Vendée en donnent cette définition : Quaireu : du latin quadruvium ou quadrum, croisement ou carré. Le quaireu est une sorte d'espace vague, d'aire, de cour non fermée, près des bâtiments d'une ferme, souvent quadrangulaire, où l'on dépose les choses les plus diverses, les instruments agricoles, etc. Ce terme prend de multiples formes : quairé, quaireau, quaireux, quarry, querruy, querry, etc. En patois, il se prononce : tchierré, dans le Marais, et tchierruy, dans le Bocage. »

Une autre définition est donnée sur Wikipédia. Mais son sens évolutif diffère de celui en usage à la Foye-Monjault, où ce terme semble avoir conservé sa signification originelle : « un quéreux (parfois orthographié quereu ou quaireu), est une forme d'habitat traditionnel propre aux provinces du centre-ouest et du sud-ouest de la France (essentiellement Saintonge, Aunis, Poitou, Angoumois). Dans le Berry, ce type d'habitat porte le nom de quéru ou carroué et en Auvergne, de queiriau. Il se compose de plusieurs maisons rassemblées autour d'une cour ouverte, espace réputé commun où est généralement présent un puits, dont l'eau était partagée entre les habitants, souvent aussi un timbre (petit lavoir) où on venait faire la bujhée (la lessive). À l'origine, quéreux ne désigne que la cour. »

Cette étymologie est à rapprocher de celle du patronyme CARRÉ, que je retrouve à la Foye vers la fin du XVIIe siècle avec notamment Sébastien CARRÉ, et pour lequel on trouve cette définition sur Généanet : « patronyme très fréquent en France, notamment dans le Pas-de-Calais. Surnom donné à un homme large d'épaules. Je suis un peu surpris qu'un tel surnom ait pu être si fécond, mais je n'ai rien d'autre à proposer. »

Je pense que ce patronyme partage plus probablement une étymologie commune avec QUAIRÉ, en tout cas dans cette région, et qu'ils signifient : terrain utilitaire de forme carrée.

Enfin, Gabriel Lévrier, dans son Dictionnaire Étymologique du Patois Poitevin, donne encore cette définition pour Quéreu : « quéroir, carrefour; par extension, cours de ferme, chaumes, et quéreux : plusieurs villages portent ce nom, qui vient sans doute du celtique ker, village. » 


---
Note
---
[1] Pour la région du sud de Niort. Cf. mes Quairé sur Généanet.